Nabil Président!

Voici quelques planches d’une mini bd que nous avions préparée avec un ami dessinateur.  Ca date de 2009 et c’est juste pour rire.
PS: Pour agrandir les images il suffit de cliquer dessus.

Nabil Président 2

Nabil Président 3

Un blog américain parle de notre duo

J’ai découvert avec surprise notre interprétation (moi et mon frère) d’une musique de Piazzolla intitulée Café 1930 (tirée de la suite « Histoire du Tango ») sur un blog américain spécialisé dans la musique de Piazzolla. Et l’article m’a franchement fait plaisir.

Il commence ainsi: « Existe-t-il un chemin d’Alger au Carnegie Hall? Si ce n’est pas le cas, il devrait et ces deux jeunes musiciens devraient y être… Ils proposent une version très classique de Café 1930 de la suite Histoire du Tango »

Plus loin: « La vidéo est assez simple mais la balance sonore est bonne. La vraie raison de ce choix est la grande musicalité de l’interprétation. Les deux jouent comme un seul musicien – La synchronisation est parfaite. Le vibrato de la flûte est parfait, il met en avant l’émotion de cette musique sans entraver la mélodie. La partie guitare est très bien jouée -excellente technique (remarquez les glissando)- chaque note a la durée qui lui appartient. Ces jeunes gens prennent merveilleusement leur temps et laissent la musique s’exprimer, on se croirait un matin de 1930 dans café de San Telmo. »

Vers la fin l’auteur compare les Frères Bouchakour (moi et mon frère flûtiste) aux Frères Assad. Bon là il va trop loin même si ça me fait plaisir! Mais le tout est vraiment encourageant.

Voici l’article en question: Café 1930 – Bouchakour Brothers

Et voici l’interprétation de Café 1930 par les Bouchakour Brothers (gardons ce nom ça fait américain:)


Mwashah, Lamma bada yatathana

Voici un Mwashah intitulé « Lamma bada Yatathanna » que j’ai arrangé pour guitare et flûte. Une petite tentative d’emprunt au grand répertoire arabo-andalou.

Le Mwashah (موشح) est une forme poétique typique d’Al Andalus (Andalousie Arabe), adaptés en musique ces textes au rythme enlevé sont très appréciés en Egypte et au Moyen-Orient. Le Mwashah que j’ai  choisi se joue sur un rythme à 10 temps appelé Samai Thaqil (سماعي ثقيل). Je tente de le mettre en avant par des percussions à la guitare.

Voici le texte du poème chanté sur cet air:

En Arabe:

لما بدا يتثنى قضى الصبا و الدلال حبي جمال فتنا أفديه هل من وصال
أومى بلحظ أسرنا بالروض بين التلال غصن سبا حينما غنى هواه و مال
وعدي و يا حيرتي …. ما لي رحيم شكوتي بالحب من لوعتي إلا مليك الجمال

Voici la traduction (Merci à H la sorcière… Elle se reconnaitra)

لما بدا يتثنى
Quand elle apparut avec sa démarche si fière

حبي جمالو فتنى
Mon amour m’a a séduit par sa beauté

أوما بلحظـه أسـرنا
Ah comme son regard m’a asservi!

غصن ثنى حين مال
C’est un rameau qui captive quand elle se penche

وعدي ويا حيرتــي
Ah dans quel trouble elle m’a mis!

مالي رحيم شـكوتي
Nul ne peut  compatir à ma plainte

في الحب من لوعتـي
à cause de la douleur que me cause cet amour?

إلا مليك الجمــال
Que la reine de la Beauté!

Musette en ré majeur: Bach, ce rigolo!

Musette en ré majeur du cahier d’Anna Magdalena Bach, par J.S. Bach

Voici une musique que je trouve assez humoristique, assez drôle. Jean Sébastien Bach est plutôt connu comme un compositeur sérieux et sévère, la petite Musette en ré majeur est une délicieuse exception à la règle. Cette pièce est extraite du fameux cahier d’Anna Magdalena Bach. C’est la seconde femme de Bach.

C’était le cahier de musique de la famille Bach. Jean Sébastien a inscrit sur la couverture le nom d’Anna Magdalena en lettres d’or. Et les compositions qui s’y trouvent valent bien plus que de l’or. Son épouse les jouaient pour travailler son piano. Et elles font partie aujourd’hui encore du répertoire de tous les pianistes qui débutent.

J.S. Bach rigole

J.S. Bach Musette

Il s’agit ici d’une musette, une danse ancienne d’origine française. La Musette est pastorale, assez rustique et plutôt rapide. Voici la Musette en ré majeur de Jean Sébastien Bach. Arrangée pour guitare par Alexandro Lagoya…

Interprétée par moi-même 🙂

J.S. Bach: Musette en ré majeur

Bach, deux femme et 20 enfants

Jean Sébastien Bach a eu beaucoup d’enfants qui furent aussi de talentueux compositeurs (Carl Philipp Emanuel est l’un des plus illustres). Mais combien d’enfants exactement? Vous le savez?

20!

Les 7 premiers sont de Maria Barbara Bach qui était aussi sa cousine. Il a ensuite épousé Anna Magdalena Wilcke. Jean Sebastien Bach a eu en tout 20 enfants dont 10 seulement ont survécu (eh oui les temps étaient durs). Bahc a eu des enfants à l’âge de: 23, 25, 27, 28, 29, 30, 33, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 45, 46, 47, 48, 50, 52 et 57.

Libertango de Piazzolla: Un tango à Alger!

Libertango de Piazzolla (duo guitare et flûte)

Voici un nouvel enregistrement de mon duo avec mon frère flûtiste. Libertango de Piazzolla. L’hymne du nouveau tango. Bon la qualité de l’image est discutable… C’est fait à contre-jour… On n’est pas des photographes. D’ailleurs, si quelqu’un se propose pour nous aider à réaliser de meilleurs vidéos, voire des anims on prend.


Astor Piazzolla est l’un de nos compositeurs préférés. Il a su redonner un second souffle à une musique qui se faisait vieille: le tango. Il y a introduit des éléments de jazz, de classique et bien d’autres influences et puis c’est un génie du rythme. Les puristes l’ont détesté au départ car il s’éloignait un peu des canons de cette musique. Mais son talent  a fini par mettre tout le monde d’accord. Aujourd’hui ses oeuvres sont jouées par les plus grands orchestres et les plus célèbres musiciens de jazz.

Le style Piazzolla fut appelé Nuevo Tango (nouveau tango), un peu comme notre new chaabi. A quand un génie de la trempe d’un Piazzolla pour sortir notre musique du marasme? Si vous le trouvez faites-moi signe.

Ederlezi- Chant tzigane (guitare et flûte)

On vient tout juste de l’enregistrer. Voici un arrangement pour flûte et guitare d’un chant tzigane intitulé Ederlezi. La version la plus connue est celle de Goran Bregovic. BO du film le Temps des gitans d’Emir Kusturica. C’est quasiment l’hymne du peuple Rom. C’est notre modeste hommage à ce peuple millénaire riche d’une culture fascinante.



Ederlezi est une fête sacrée chez les roms. Le chant raconte l’histoire d’un jeune musicien qui ne peut fêter Ederlezi avec les autres roms… Les paroles sont ici.

Un drôle de machin

Je continue à poster ce que j’ai commis comme texte. Cette fois ce n’est pas un conte bizarre mais un poème curieux. Grâce à ce texte j’ai obtenu la deuxième place au concours international Poésie en liberté 2009 Section Etudiants (lire le recueil).

Il a été rédigé à la base pour une manifestation aux Beaux-arts d’Alger. J’ai vu que les étudiants faisaient du bruit et distribuaient des tracts alors je les ai rejoins. Je ne saurais pas vous dire en quoi consistaient leur revendication mais pour une fois que ça bougeait un peu je n’allais pas faire la fine bouche. Donc j’avais donné ce texte à un ami beaux-ariste (qui a été viré depuis). Le texte à été imprimé sur un tract et distribué aux passants. Je pense qu’on ne peut pas rêver meilleure édition et distribution.

Un drôle de machin

Les musiciens de Chaker

Les musiciens de Chaker

Les oreilles bouchées par des crayons
Les yeux crevés par deux pinceaux
Et la tête pleine de choses inutiles
L’Artiste est un drôle de machin

La terre et ses mégalithes
Le ciel et ses satellites
Son royaume imaginaire

Le ventre plein de café refroidi,
De fumées troubles, plein de couleurs
Et de coups de poignards répétés
L’Artiste est un drôle de machin

Le serein soleil d’été
Et la mer déchainée
C’est lui

Le couteau sous la langue
Les chaînes sur les mains
Les mines sous les pieds
L’Artiste est un drôle de machin