Un drôle de machin

Je continue à poster ce que j’ai commis comme texte. Cette fois ce n’est pas un conte bizarre mais un poème curieux. Grâce à ce texte j’ai obtenu la deuxième place au concours international Poésie en liberté 2009 Section Etudiants (lire le recueil).

Il a été rédigé à la base pour une manifestation aux Beaux-arts d’Alger. J’ai vu que les étudiants faisaient du bruit et distribuaient des tracts alors je les ai rejoins. Je ne saurais pas vous dire en quoi consistaient leur revendication mais pour une fois que ça bougeait un peu je n’allais pas faire la fine bouche. Donc j’avais donné ce texte à un ami beaux-ariste (qui a été viré depuis). Le texte à été imprimé sur un tract et distribué aux passants. Je pense qu’on ne peut pas rêver meilleure édition et distribution.

Un drôle de machin

Les musiciens de Chaker

Les musiciens de Chaker

Les oreilles bouchées par des crayons
Les yeux crevés par deux pinceaux
Et la tête pleine de choses inutiles
L’Artiste est un drôle de machin

La terre et ses mégalithes
Le ciel et ses satellites
Son royaume imaginaire

Le ventre plein de café refroidi,
De fumées troubles, plein de couleurs
Et de coups de poignards répétés
L’Artiste est un drôle de machin

Le serein soleil d’été
Et la mer déchainée
C’est lui

Le couteau sous la langue
Les chaînes sur les mains
Les mines sous les pieds
L’Artiste est un drôle de machin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :