Tératologie: quelques textes monstrueux

On parlait de lecture avec l’opération « Mon été avec un livre ». Eh bien aujourd’hui nous parlerons d’écriture. Et mieux que d’en parler je vais mettre en ligne quelques uns de mes textes.

Saturo devorando un hijo

Saturne dévorant un enfant de Francisco Goya

Alors ce sont trois textes qui ont en commun leur monstruosité. Un monstre c’est juste un être qui sort de l’anatomie ordinaire. Je m’intéresse plus particulièrement aux êtres imaginaires, créatures sorties tout droit de l’esprit humain et qui sont forcément des monstres. Dans son « Livre des êtres imaginaires » l’argentin J-L. Borges classe dans cette catégorie les dragons, djinns et autres sphinx mais aussi La Sphére qu’était la forme de l’univers dans sa conception antique. Le sujet des être imaginaires est très vaste et offre beaucoup de possibilités.

D’autre part, si je me passionne pour les êtres imaginaires c’est parce que je ne crois pas au réalisme. L’auteur qui affirme recréer la société de son temps est soit un fou soit un prétentieux. Les personnages sont forcément des êtres imaginaires. Et les créatures de l’imaginaire sont toujours hétéroclites, incohérentes (même dans leur excès de cohérence) et figées par rapport à la complexité de l’existence… Bon trêve de gloses passons aux textes:

Le premier s’intitule Le Smontre, a la forme d’une définition encyclopédique et traite des conséquences fâcheuses d’une faute d’orthographe.

Le deuxième s’intitule Plongeons, se déroule dans  la plage de mon quartier un jour d’été et c’est à propos d’une créature éternellement bloquées entre deux terres.

Le troisième est Confusion et c’est à propos de deux amoureux qui veulent devenir Un à Babel il y a quelques temps de cela.

Imagination fertile peut aussi trouver sa place dans la série Tératologie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :